Catégories
Métier avocat

Les questions à poser : 1er rendez-vous

Que demander à son avocat lors du premier rendez-vous ?

Après avoir trouvé le professionnel qu’il vous faut dans un annuaire spécialement dédié aux avocats, prenez rendez-vous avec lui et exposez-lui clairement votre problème. Cette première rencontre constitue une étape primordiale dans le but de gagner votre procès.

L’exposé du litige

Même si vous n’avez pas encore fixé un contrat de collaboration avec l’avocat, tâchez de bien lui expliquer votre problème, quelle qu’en soit son ampleur.
N’hésitez pas de ce fait à lui présenter les documents de l’affaire, que vous devez préparer au préalable : chronologie des faits, noms et coordonnées des éventuels témoins et adversaires, etc.
Après consultation de votre dossier, l’avocat peut encore vous poser des questions concernant le litige.
Veillez à répondre concrètement et de manière concise à ses demandes.
Vous devez également lui révéler toutes les informations – positives et négatives — en référence à l’affaire pour qu’il sélectionne les plus pertinentes et les plus favorables pour votre défense.

Poser toutes les questions nécessaires

Après avoir pris connaissance de votre dossier, votre avocat vous expliquera toutes les procédures légales afférant à votre cas.
Même s’il explicite clairement tous les détails, certains points peuvent toujours vous paraître confus. Il est donc normal que vous lui communiquiez toutes vos questions afin d’éviter tout malentendu en cours de collaboration.
Si vous avez plusieurs questions, même avant l’entretien, écrivez-les noir sur blanc et joignez-les avec le dossier à présenter à l’avocat. Vous gagnerez ainsi du temps durant l’entrevue et réduirez par conséquent le montant des honoraires dus.

Fixer des accords sur le règlement des honoraires

La question des honoraires est incontournable lors d’un premier rendez-vous avec un avocat. Ce dernier fixe généralement le montant de ses rémunérations selon l’importance du litige, votre situation financière, sa notoriété et son niveau de spécialisation.
Si vous vous accordez sur le montant de ces derniers, vous disposez de choix de facturation, à savoir le paiement au « temps passé », la facturation au forfait, l’abonnement et la facturation au résultat.
Au terme de l’entretien, si l’avocat a su vous convaincre sur ses compétences et sur le montant de ses honoraires, vous pouvez signer un contrat de collaboration en bonne et due forme. Le cas échéant, vous restez libre de consulter un autre avocat et de le rencontrer pour exposer votre problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *