Catégories
Droit des affaires

La mission de l’avocat en cas de licenciement

En tant que spécialiste du droit, l’avocat a pour mission de faire-valoir les intérêts de son client. Dans le cas d’un salarié en pleine procédure de licenciement, il est préférable de faire appel à un avocat spécialisé en la matière pour trouver un terrain d’entente.

La mission de l’avocat

Quel que soit le motif du licenciement, il est conseillé de demander les services d’un avocat spécialisé pour bénéficier d’un départ dans les meilleures conditions possible. L’un des objectifs principaux est d’obtenir des indemnités compensatrices satisfaisantes. L’assistance d’un avocat s’avère utile avant même la procédure de licenciement pour faciliter la négociation en faveur du salarié. Elle est également nécessaire pour s’assurer que la procédure de licenciement a bien été suivie, allant de la convocation de l’employé concerné à l’envoi de la lettre de licenciement.

Les différents motifs de licenciement

Il existe trois motifs de licenciement, à savoir le licenciement pour raison économique, pour motif personnel et pour faute. Le motif doit être mentionné dans la lettre de licenciement. Dans le cas d’un licenciement non motivé par une faute grave, le salarié disposant d’une ancienneté inférieure à six mois a droit à un préavis dont la durée est définie par une convention collective. Entre six mois et deux ans, il a droit à un mois de préavis, contre deux mois pour une ancienneté d’au moins deux ans. Faire appel à un avocat permet de vérifier si la procédure du licenciement est effectuée en accord avec les droits du salarié.

Éviter les procédures judiciaires

Les solutions à l’amiable permettent d’éviter de devoir porter l’affaire devant le Tribunal du Travail. Pour ce faire, l’avocat se charge d’assurer la préservation des droits du salarié et de trouver un terrain d’entente pour régler le problème rapidement. En fonction de la nature de la faute commise par le salarié, l’avocat se doit de vérifier que la procédure de licenciement se déroule comme il se doit. Conscient des difficultés des épreuves auxquelles le salarié se trouve, l’avocat se doit d’orienter ce dernier dans la constitution de son dossier pour obtenir gain de cause en cas de contentieux devant le Conseil des Prud’hommes. Sachez par ailleurs qu’un annuaire avocat est disponible en ligne pour plus de praticité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *